Trio Elegiaque

Le Trio Elégiaque s’affirme depuis plus de dix ans comme l’un des ensembles de musique de chambre incontournables dans le paysage musical. Composé de Philippe Aïche au violon (Premier violon solo à l’Orchestre de Paris et chef d’orchestre), Virginie Constant au violoncelle (lauréate du Concours Maria Canals) et François Dumont au piano (lauréat du Concours Chopin et du Concours Reine Elisabeth), le Trio Elégiaque embrasse un large répertoire : leur intégrale des Trios de Beethoven, en concert (à l’Opéra Comique à Paris, salle Molière à Lyon, à Rennes, à Lugano, au Festival de Ljubljana en Solvénie…) puis au disque (parution chez Brilliant Classics en 2013) est particulièrement remarquée ; « la brillance du jeu vous coupe le souffle », écrit notamment Tom Deacon à propos du coffret Beethoven.

Le Trio Elégiaque s’engage également dans la redécouverte d’œuvres méconnues : en témoignent leurs enregistrements de Trios de Henri-Napoléon Reber (paru chez Timpani en 2013) ainsi que du Trio de Rimsky-Korsakov (disque de « Trios Russes » paru chez Triton en 2010, « Coup de Cœur » d’Alain Duault sur RTL). Très attaché à la volonté de prendre une part active à la musique de notre temps, le Trio Elégiaque réalise le premier enregistrement mondial du Trio Rombach de Pascal Dusapin (paru chez Triton en 2007, récompensé par un Diapason d’Or). Il assure la création du 4e Trio de Nicolas Bacri (qui lui est dédié) aux Invalides en 2011, du Quatuor avec piano op.28 de Florentine Mulsant et de « Memorah » de Serge Kaufmann. Une création est prévue prochainement au Festival de la Meije.

Le Trio est régulièrement l’invité de diverses émissions : « Un Mardi idéal » d’Arièle Buteaux, « Génération Jeunes Interprètes » de Gaelle le Gallic, « Plaisir d’amour » de Frédéric Lodéon et, à la télévision, « La Boîte à musique » de Jean-François Zygel. En résidence à la Fondation Polignac, le trio Elégiaque est lauréat du Concours de Weimar (Prix de la Meilleure Interprétation d’une oeuvre contemporaine) et de la Theo Lieven Chair à Lugano, où ils bénéficient des conseils de William G.Naboré.

A la lueur de leurs expériences artistiques respectives et de l’enseignement de maîtres tels que Menahem Pressler et Bernard Greenhouse du Beaux-Arts Trio ou le quatuor Amadeus, les musiciens du Trio Elégiaque s’inscrivent dans la tradition des grands trios avec piano tout en cherchant, par une approche vivante et novatrice, à renouveler le genre et transmettre leur passion pour un des répertoires les plus exceptionnels qui soient, de par sa richesse, sa diversité et sa beauté.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone